Réfléchissons ensemble au futur du bourg de Talloires

Nous partageons toutes et tous, Talloiro-Montminois(e)s, le constat d’un bourg de Talloires composé d’espaces publics peu valorisés et vieillissants, d'un manque d’activités et services accessibles à l’année, d’une circulation piétonne peu sécurisée et d’un village congestionné par le ballet des voitures, notamment en période estivale. Afin que le bourg redevienne un lieu de vie et de rencontre agréable pour vous habitantes et habitants, mais aussi un lieu d’accueil de qualité pour les visiteurs, l'équipe municipale vous invite à prendre part à la réflexion autour de son réaménagement

Le projet de réaménagement du Centre-Bourg est un projet à long terme. La réflexion amorcée a pour vocation de poser les fondations solides nécessaires pour l'élaboration des projets futurs qui seront structurants pour la définition même de l’identité du village et la façon de vivre ensemble sur les décennies à venir.

Une étude menée par le Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement (CAUE)

En début d'année, la Commune a signé deux contrats avec le CAUE de Haute-Savoie le mandatant de réaliser une étude composée de deux volets : l'aménagement du bourg et celui du Clos du Moine. L'étude doit aboutir à la définition de scénarii d'aménagement et l'évaluation des budgets associés. Elle permettra à la commune de prioriser les actions et de valider un phasage des travaux à engager. 

L'accompagnement du CAUE s'organise selon les étapes suivantes :

  1. Une phase d'état des lieux et de validation des orientations générales et usages attendus
    Les objectifs de cette première étape sont tout d'abord d'établir un diagnostic de l'existant et du contexte local (partie déjà engagée). Il s'agit aussi d'évaluer les enjeux et objectifs de chaque site à travers la proposition d'orientations générales et d'en révéler le potentiel en rassemblant des idées d'usages.
  2. Une phase de présentation d'hypothèses par secteur
    Suite à la validation d'orientations générales et d'usages attendus, le CAUE sera en mesure de proposer des hypothèses concrètes pour chaque secteur dans le respect des contraintes techniques et juridiques.
  3. Une phase de finalisation de l'étude finale
    Le CAUE approfondira les hypothèses retenues par secteur afin d'aboutir à la définition de scénarii d'aménagement comprenant l'estimation des coûts, les procédures à engager, ainsi que la proposition d’un phasage de réalisation.

 Vous voulez en apprendre davatange sur les missions et actions du CAUE ? Rendez-vous sur leur site internet par ici.

Chronologie du projet et de la démarche participative

L'étude du CAUE s'est pour l'heure concentrée autour de l'état des lieux et du diagnostic des différents secteurs concernés par le projet. Elle va désormais être nourrie par plusieurs démarches participatives à venir, soit des réunions publiques d'information, des concertations en ligne et au format papier, mais aussi des ateliers auxquels vous serez invité(e)s à participer. Ces moments d'échange auront pour objectif de :

  • porter le projet à la connaissance de la population et répondre à vos questions ;
  • assurer à chacun la possibilité de s’exprimer ;
  • recueillir vos observations et vos propositions.

Ces différents temps de participation permettront au CAUE d'avancer dans son étude et de passer d'orientations générales et propositions d'usages à la formulation d'hypothèses, puis à la restitution d'une étude finalisée, chaque étape faisant l'objet d'une validation par le Conseil Municipal.

Découvrez ci-dessous la chronologie prévisionnelle du projet, des démarches participatives et des validations en Conseil Municipal (susceptible d'être amendée).

Périmètre de réflexion et premiers éléments de diagnostic

La volonté de la Commune et du CAUE est de penser le bourg de Talloires dans son ensemble, tout en comprenant les dynamiques propres et en prenant en compte la spécificité des différents espaces publics. 5 secteurs composent le périmètre opérationnel : la plage de Talloires et la Savoyardele port et la baiele Clos du Moinela place du lavoir et enfin l'école et les tennis.

Sur l'ensemble du bourg, les observations suivantes permettent d'entrevoir les défis à relever :

  •  Des espaces fortement sectorisés
    On remarque au bourg de Talloires une concentration des espaces remplissant des fonctions touristiques saisonnières - hôtellerie, aires paysagères, aires sportives - sur le bas du bourg et le bord de lac et des espaces plus urbains accessibles tout au long de l'année - administration, commerces, services, scolaire, culture, culte - sur le haut du bourg.
  • Des espaces publics repliés sur eux-mêmes
    Les différents espaces publics du bourg fonctionnent de façon indépendante : ils ne sont pas connectés entre eux et n'ont pas été pensés en synergie avec le reste du village. Ce repli sur-soi de chaque secteur est renforcé par de nombreuses coupures urbaines impactant l'expérience sensible du centre-bourg. De plus, les espaces de circulation existants ne facilitent pas le passage d'un espace à l'autre.
  • Des contraintes de saisonnalité à prendre à compte
    Le bourg de Talloires est une station estivale très prisée des bords du lac d'Annecy. Cette activité saisonnière intense est à prendre en compte dans la définition des circulations dans le bourg, l'étude d'une offre de stationnement et d'un contrôle des accès (localisations, capacités, usagers).

> Téléchargez la présentation du diagnostic du CAUE en cliquant ici.


Le projet de restauration du bâtiment de la Savoyarde (hors étude CAUE)

Comme indiqué sur la carte ci-dessus, le bâtiment de la Savoyarde en entrée de plage ne fait pas partie du périmètre de réflexion du CAUE. En effet, la rénovation et requalification de ce bâtiment emblématique du Centre-Bourg est un projet initié par lors de la précédente mandature et modifié en ce début de mandat par la nouvelle municipalité. Cette rénovation s'impose en effet comme un projet urgent : le bâtiment est dans un état de vétusté avancée, de plus il accueille du public et des activités règlementées alors qu'il ne répond plus aux normes, notamment en termes d'accessibilité ou d'efficience énergétique.

Le précédent projet d'architecte a été dénoncé en raison de la suppression de l'escalier en bois, élément architectural et patrimonial pourtant emblématique du bâtiment. De nombreux habitants souhaitant conserver et valoriser l'architecture du lieu, un nouvel architecte a été nommé - Architecture Energie - et a d'ores et déjà commencé à travailler sur le projet de restauration. L'évaluation du coût de la restauration de La Savoyarde est de 1.913.600 euros HT pour les travaux (soit 2.362,47 euros le m²) et 175.000 euros HT pour les honoraires d'architecte.

Au-delà de la restauration, les usages attendus sur les deux étages à exploiter ne sont pas arrêtés. La volonté de l'équipe actuelle est de rendre l'usage du bâtiment aux habitants, et ce tout au long de l'année.

Vous êtes invités à participer au projet en cours en partageant vos idées quant à l'utilisation qui pourrait être faite des niveaux supérieurs du bâtiment. En raison des contraintes de calendrier de ce projet spécifique, vous aurez du 1er au 20 juillet inclus pour vous prononcer sur vos attentes.

> Téléchargez les croquis de l'étude architecturale en cliquant ici.


Rappel du contexte règlementaire

La Commune et le CAUE cadrent leur réflexion dans le respect du contexte règlementaire qui s'applique sur le secteur du Centre-Bourg, dont le PLU et la loi Littoral.

  • Le centre de Talloires est segmenté dans son zonage PLU avec un hameau historique en zonage UHc « secteur urbanisé à vocation de mixité urbaine », les bords du lac en zonage UT « secteur urbanisé à vocation spécifique d’activités touristiques ou de loisirs » et le site du Clos du Moine en zonage spécifique UHc1 «concerné par un projet de confortement des fonctions du bourg ». De plus, le Centre-Bourg compte 5 emplacements réservés destinés à recevoir des voies et ouvrages publiques, des installations d’intérêt général et des espaces verts nécessaires aux continuités écologiques.­
  • La loi Littoral s'applique sur une grande partie du Centre-Bourg : elle encadre les possibilités d'aménagement avec pour objectif de concilier préservation et développement du littoral.
  • Un périmètre de présomption de fouilles archéologiques (site palafittique) recouvre le secteur du clos du Moine. Cela signifie qu'une étude scientifique et la mise en place d'une conservation éventuelle pourraient être ordonnées si des éléments de patrimoine archéologique étaient découverts lors des travaux d'aménagement.
  • Enfin, le bourg comporte plusieurs zones rouges inondables non constructibles le long de ses cours d’eau et de zones bleues de risque faible ou moyen, constructibles sous condition, en front de lac.

 

Accédez à la retransmission vidéo de la réunion publique du 29 juin 2021 sur la page suivante en cliquant ici

> Passez à l'étape de présentation et vote des orientations générales par secteur

> Passez à l'étape de dépôt de propositions d'usages pour chaque secteur

Participants 122 Inviter